Vous êtes ici : Accueil > Histoire locale de l’Espéranto

Brève histoire de l’espéranto en Sarthe

Depuis le premier Congrès Universel d’Espéranto, qui s’est tenu à BOULOGNE-SUR-MER le 6 août 1905 en présence du Dr. Louis Lazare ZAMENHOF, l’espéranto est connu et enseigné au Mans et dans La Sarthe. Jusqu’à nos jours, un ou plusieurs groupes espérantistes ont coexisté dans le Département.

La création de la première association sarthoise remonte au 9 mars 1907 : le G.E.S. (Groupe Espérantiste de La Sarthe). Il est resté sous cette dénomination jusqu’en 1952.
D’autres groupes se sont créés en Sarthe à la même époque : celui de La Flèche, en 1908 et de Sablé-sur Sarthe en 1934. Trois autres ont également vu le jour dans le département de la Mayenne, un à Laval et deux à Mayenne.
En Sarthe, l’espéranto a reçu un accueil très favorable dès le début, les municipalités n’hésitant pas à proposer les locaux de leur Mairie et leurs Salles des Fêtes pour les activités espérantistes : cours, soirées…
Dès sa création le G.E.S a noué des contacts amicaux avec les groupes voisins de La Flèche, de Laval, d’Angers, de Tours, etc.

Pendant les deux Guerres Mondiales, le G.E.S a été mis en sommeil.
En 1952, il prend le nom de « Groupe Espérantiste du Mans » ; puis change à nouveau en 1961 et devient « Union Espérantiste Sarthoise. ».

En 1983 l’U.E.S arrête son activité et l’association est dissoute.
Entre 1983 et 1991, le Groupe de Cheminots espérantistes du Mans a assuré la continuité des activités autour de l’espéranto.
Le G.E.M (Groupe Espérantiste du Maine) a été créé en mai 1991 ouvrant son horizon au département de la Mayenne. Il a modifié récemment son intitulé et se nomme depuis
« Le Groupe Espéranto du Maine ».